La vie d'une voiture électrique

De sa production à son recyclage :

 

A la production :

Déjà la production d’une voiture électrique est mon cher par son nombre diminué des pièces. La mécanique très différente d'une voiture électrique tuerait un grand nombre de garagistes qui ne seraient plus aptes à intervenir. Surtout que la simplicité de la conception réduit le nombre de pièces et donc aussi le nombre de pannes. L'élément le plus coûteux en énergie est le moteur. En effet, il est constitué d'alliages de haute qualité dont la fabrication est plus gourmande en énergie mais surtout le nombre de pièces mobiles et leur complexité représente une part importante de l'usinage à faire pour fabriquer le véhicule. L'usinage étant très coûteux en énergie et en eau, on peut raisonnablement poser que le moteur représente 25% de l'énergie grise du véhicule soit 20GJ.

A l'achat :

A l'achat, une voiture electrique est plus chere qu'une voiture thermique malgres les bonus ecologique des etats. L'exemple de la renault zoé (voiture électrique) à 13 700 € TTC hors cout de lacotion de batterie qui propose des services equivalents à la renault clio collection (voiture thermique) à 10 090 € TTC on se dit que seuls les plus aisés profiteront de l'électrique. Toute technologie coute très chère lorsqu'elle est produite à petite échelle, il suffit donc d'attendre que la production de voiture électrique devienne industrielle pour que le cout se rapproche d'une voiture thermique. L'électricité produite n'est pas illimitées et il serait par exemple quasiment impossible à l'heure actuelle avoir un parc de 500 000 voitures électriques en France (ce qui ne représente rien face aux 25 millions de voitures présentes sur le territoire). Il faudrait donc produire bien plus d'énergie et pour cela la manière la plus rapide, la plus facile et la plus économique est le charbon ... Un cauchemar pour la planète ! Nous ne sommes donc pas prêt de voir débouler de millions d'auto électrique dans notre pays ni dans le monde d'ailleurs ...

Au jour le jour :

Pour débuter, l’avantage principal d’une voiture  électrique, est qu’il n’y a plus de vidanges à prévoir, à l’inverse d’une voiture thermique. De plus sa conception simplifiée par la réduction du nombre de pièces, permet d’augmenter grandement la fiabilité en ce qui concerne les pannes lourdes. En effet les problèmes électroniques et autres bugs seront toujours de la partie puisqu'ils dépendent de la manière dont ils ont été codés par les programmeurs (qui ne sont pas infaillibles). Mais le rechargement coute beaucoup moins chere qu'un plein d'essence. Mais la batterie coûte 1/3 du prix de la voiture et ne dure que de 4 à 5 ans. Donc son entretient est cher.



Fin de vie et recyclage :

En fin de vie, la dépollution et le recyclage pour les deux systèmes (pile à combustible et accumulateurs), n'est écologiquement pas neutre. Les composantes fonctionnelles doivent être recyclées, ce qui implique un coût tant en énergie qu'en recyclage de matières potentiellement polluantes. Le recyclage est indispensable dans tous les cas en raison de la nature des matériaux utilisés pour la construction des deux systèmes : plomb, nickel et autres métaux lourds dans le cas des accumulateurs, métaux et produits chimiques pour les piles à combustible. Les batteries s'usent assez vite : cinq années de durée de vie en moyenne (tout types de batterie confondus).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site